BoostMakers

Rencontre avec Elvire Gandji, fondatrice de BoostMakers

Rencontre avec Elvire Gandji, fondatrice de BoostMakers

Alors que tout semble à portée de main via les nouvelles technologies ou les réseaux sociaux, entreprendre de nos jours reste une démarche compliquée tant il manque des facilitateurs pour accélérer les processus de création. C’est exactement sur ce constat que s’est appuyée Elvire GANDJI pour fonder son entreprise BoostMakers , une place de marché de services B2B pour les professionnels.

Sous cette dénomination, il y a le souhait d’ apporter une certaine facilité et fluidité dans les relations fournisseurs – clients. « BoostMakers est une communauté de professionnels de services, les MAKERS, qui partagent le valeurs de confiance, de bienveillance et de respect d’engagement pour générer la recommandation mutuelle d’affaires mutuelle et par leurs clients » .  

Tenace et visionnaire, elle me livre ici les points clés de sa plateforme dans le paysage entrepreneurial et ses perspectives de développement avec en filigrane, la valeur confiance au cœur du dispositif.

Logo BoostMakers


Bonjour Elvire 
Bonjour  

Parle moi un peu des grandes lignes de ton parcours 
Alors, j’ai un master en supply chain managment,  qui est la gestion globale de la logistique, avec une spécialité en systèmes d’information. Il y a quatre ans, j’ai fait un Executive MBA à NEOMA Business School. En termes d’expérience professionnelle j’ai été consultante pendant plus de vingt ans dans les grands cabinets de conseil tel que Cap Gemini . 

D’où te vient cette force d’entreprendre?  
Depuis toute petite j’ai eu envie d’entreprendre et d’assurer une forme d’indépendance. Et pour cela je me suis investie dans plusieurs choses comme la revente d’articles sur internet via Amazon. J’ai eu des velléités d’entreprise parallèlement à mon métier de consultante, donc après mon MBA j’ai décidé de me lancer dans l’aventure et j’ai créé BoostMakers. 

Justement, pourquoi BoostMakers ? 
BoostMakers est née d’une idée simple. Plus de 80 % des entreprises ont du mal à trouver des fournisseurs et plus de 90 % des TPE/PME ignorent les risques encourus lorsqu’elles signent un contrat. Aujourd’hui, quoique nous achetions, services ou produits, on nous demande notre avis. Mais c’est souvent après coup. Cela veut dire qu’on a vécu une expérience et on la partage mais on ne revient pas en arrière. Autrement dit, si on est déçu , on ne peut pas rattraper le coup, on ne peut que partager une expérience.  Du coup, BoostMakers (qui est une plateforme de services) a voulu changer les choses car pour nous, seule une relation de collaboration pérenne et fructueuse permettra de donner son avis après coup, donc d’avoir des indicateurs, (surtout de la confiance) pour pouvoir choisir son fournisseur et une entreprise avec laquelle on a envie de collaborer, d’acheter ou de rester dans une relation commerciale. BoostMakers a créé la Notation Certifiée qui est le résultat d’une évaluation des entreprises qui ont envie de montrer qu’elles sont de confiance. C’est LA place de marché de confiance 

Qu’est-ce qu’une place de marché ? 
Une place de marché c’est comme un marché traditionnel, un marché du dimanche ou type Carrefour. Sauf que cette fois ci, nous sommes en ligne. C’est l’offre et la demande qui se rencontrent en ligne grâce au développement du web 2.0 . Il y a celles des free-lances avec la mise à disposition des compétences. Il y a des places de marchés où on ne vend que des contacts, il y a celles où on vend etc… Mais il y a aussi des places de marché qui s’engagent, elles sont plus rares. C’est le cas de BoostMakers qui  rassemble des fournisseurs de confiance sur une place de marché multi-services. 

Comment se positionne BoostMakers par rapport aux  concurrents ? 
Chez BoostMakers , nous considérons qu’aucune relation pérenne ne peut exister sans confiance. Pour ça, nous créons les conditions de confiance totale basée sur la capacité à satisfaire un client et à respecter ses engagements et nous pensons que pour être dans cette dynamique de façon positive, il faut aussi que le fournisseur soit dans une recherche d’excellence. Cela ne veut pas dire qu’on est forcément excellent mais qu’on se remet en cause, on améliore constamment ce que l’on fait, on tire les leçons des retours d’expérience des clients et on se met au goût du jour. Se mettre au goût du jour c’est faire appel à l’innovation, à la remise en cause de soi, c’est miser sur une bonne formation des salariés. Aujourd’hui, on ne peut pas rester dans la course de la réputation du travail bien fait si on ne se remet pas en question de façon régulière.  
Notre valeur ajoutée à nous  est que nous avons mis en place sur notre plateforme des dispositifs permettant d’auto évaluer les fournisseurs de service pour savoir s’ils sont en mesure de respecter leur engagement et de donner satisfaction à leurs clients. Nous avons créé un environnement de collaboration durable entre clients et fournisseurs.
Concrètement,  pour mettre en relation l’offre et la demande, nous évaluons d’abord la qualité de l’offre et de l’offreur pour que la demande, donc le client ou le porteur de projet ne puisse pas être déçu après la mise en relation. C’est là où se situe notre engagement que nous pouvons appeler la mise en relation sécurisée. Nous sécurisons cette mise en relation par la Notation Certifiée. Ça veut dire que n’importe qui en position d’achat ou porteur de projet aura en sa possession un ensemble de critères pour qualifier son offreur, vendeur ou entreprise fournisseur.

Comment vois-tu BoostMakers dans deux ans?
Quand je me projette, je vois une évolution de notre modèle économique notamment un ancrage de notre système d’autoévaluation d’aujourd’hui. Et BoostMakers à envie à l’avenir de créer un espace d’autoévaluation dynamique, ouvert et adapté aux différents services, en dehors des normes qui sont trop chères et inaccessibles pour certaines entreprises de bonnes volontés mais qui se heurtent à un coût trop élevé. Nous pensons faire évoluer notre système d’évaluation au-delà des seules frontières françaises pour que chaque entreprise puisse s’inspirer de ce que nous proposons pour avoir un commerce éthique, une relation de collaboration gagnante et réduire drastiquement les avis négatifs ou les frustrations des relations commerciales.

Et pour y parvenir, tu as des partenaires aujourd’hui qui te suivent?
Oui bien sûr. Plusieurs partenaires nous suivent puisque dans l’état d’esprit même de la communauté, outre l’autoévaluation, nous avons besoin des auditeurs. Nous en avons plusieurs. Nous avons besoin aussi de plusieurs coachs pour pouvoir accompagner notre communauté. Nous avons fait une levée de fonds et nous avons par exemple aujourd’hui un partenaire comme la BNP qui nous suit. Du coup, nous sommes très bien entourés. 

Donne-moi deux mots pour inciter à s’inscrire su ta plateforme.
Pour le client : Nous lui permettons de faire des économies parce qu’il peut comparer les offres, de trouver les meilleurs fournisseurs car les nôtres détiennent la notation certifiée qui est la confiance. Quant au fournisseur, nous leur permettrons de rejoindre la Communauté des Makers que nous avons mis en place afin que la notation certifiée puisse remplacer l’argument commercial, et que leurs prix soient justifiés. Le but ici c’est qu’il puisse faire du business sans se poser trop de questions parasites et rencontrer leur marché tout simplement. 

C’est très novateur tout ça…  Je ne peux pas te laisser sans te poser un question un peu hors contexte… quoique… . Quel est ton rapport à l’art
Alors… j’adore l’art et plus précisément l’art contemporain. J’adore tout ce qui est création de façon générale, et je félicite surtout l’esprit créatif des gens car cela force le respect. 

Merci
Merci. 

 

Vilédé GNANVO

Pin It on Pinterest